cellule babélienne

Publié le par florian gadenne

l’association lokotoro organise l’appel à projet: “expérimentation en ­culture scientifique sur les maladies infectieuses”, projet ­d’expérimentation en culture scientifique qui vise à faire travailler ensemble un collectif de doctorants d’ "armina" et un collectif d’artistes: jeremy segard, geoffroy tellier, sylvie bourdon, evor et miki okubo.

ce travail pluridisciplinaire, arts-sciences, a débuté en septembre 2015 sur une période d'un an. l'exposition aura lieu à l'institut de recherche scientifique 2 sur l'île de nantes en novembre 2016.

cellule babélienne - dessin, papier teinté -  techniques diverses - 50cm/60cm

cellule babélienne - dessin, papier teinté - techniques diverses - 50cm/60cm

"alors que les hommes parlent plusieurs centaines de langues ( en diminution avec le temps), le code génétique, le langage de la nature qui traduit les gènes en protéines, est le même partout.

 

le langage génétique, fondé sur l'arn et l'adn, a émergé de la babel chimique des temps archéens."

lynn margulis et dorion sagan - "l'univers bactériel" - p.57. ed.albin michel 1986.

shéma d'une cellule

shéma d'une cellule

la tour de babel symbolise avant tout un mythe: celui de la confusion des langues, donc la perte d’une langue primordiale unique et originelle. ici la tour est constituée d’éléments organiques qui proviennent des représentations scientifiques d’une cellule: noyau, appareils de golgi, réticulums endoplasmiques, ...

cellule babélienne

"toute la terre avait une seule langue et les mêmes mots. comme ils étaient partis de l'orient, ils trouvèrent une plaine au pays de schinear, et ils y habitèrent. Ils se dirent l'un à l'autre: allons! faisons des briques et cuisons-les au feu. et la brique leur servit de pierre, et le bitume leur servit de ciment (comme pour l'étanchéité de l'arche de noé). Ils dirent encore: allons! bâtissons-nous une ville et une tour dont dont le sommet touche le ciel, et faisons-nous un nom, afin que nous ne soyons pas dispersés sur la face de toute la terre.

"l'éternel descendit pour voir la ville et la tour que bâtissaient les fils des hommes. et l’éternel dit: voici, ils forment un seul peuple et ont tous une même langue, et c'est là ce qu'ils ont entrepris. maintenant rien ne les empêcherait de faire tout ce qu'ils auraient projeté. allons! descendons, et là confondons leur langue, afin qu'ils s'entendent plus la langue les uns des autres. et l'éternel les dispersa loin de là sur la face de toute la terre; et ils cessèrent de bâtir la ville. c'est pourquoi on l'appela du nom de babel, car c'est là que l'éternel confondit le langage de toute la terre, et c'est de là que l'éternel confondit le langage de toute la terre, et c'est là que l'éternel les dispersa sur la face de toute la terre."

" la tour de babel et l'avènement de l'homme seul

la tour de babel symbolise avant tout un mythe: celui de la confusion des langues, donc la perte d'une langue primordiale unique et originelle. c'est en quelque sorte la dernière étape de la chute. chassé du paradis, l'homme a conservé sa toute-puissance: il connaît le langage des dieux, autrement dit, il possède la faculté de comprendre le langage de tous les états (minéral, végétal, animal, humain) de l'univers. l'homme maîtrise alors un science des mots et du verbe sans égale [..] c'est l'affirmation face à dieu, du pouvoir de l'homme, de sa volonté inépuisable. cette tour, qui défie le temps, l'espace, les hommes et dieu est l'expression d'un orgueil illimité, du moi triomphant".

l'art visionnaire, michel random, p; 88-89. 1991.

playa de los escullos, andalousiaplaya de los escullos, andalousiaplaya de los escullos, andalousia
playa de los escullos, andalousiaplaya de los escullos, andalousiaplaya de los escullos, andalousia
playa de los escullos, andalousiaplaya de los escullos, andalousiaplaya de los escullos, andalousia

playa de los escullos, andalousia

l'induration et la grésification des sables sont dûes aux circulations de fluides (h2o) superficiels comme ici, ou fluides plus profonds dans le cas de diagenèse profonde. elles concernent ici des sables siliceux. la circulation des fluides est souvent hétérogène, guidée par des cassures, des zones moins compactes ou plus perméables, voire par des organismes vivants

cellule babélienne
cellule babélienne
cellule babélienne
cellule babélienne
cellule babélienne
cellule babélienne
cellule babélienne
cellule animale / cellules végétales
cellule animale / cellules végétales

cellule animale / cellules végétales

atlas -organigramme

atlas -organigramme

c2 et c1
c2 et c1
c2 et c1
c2 et c1

c2 et c1

détails c1
détails c1
détails c1
détails c1
détails c1
détails c1

détails c1

détail c2

détail c2

c2 neuf mois après incubation

c2 neuf mois après incubation

"americlatina"

composée de seize variétés différentes de tillandsias, des plantes dites épiphytes, originaires d' amérique latine, n'ont pas de racines à part pour s'accrocher à quelque chose.

les tillandsias épiphytes et lithophytes, les plus nombreuses, sont parfois appelées « filles de l'air », du fait de leur propension naturelle à s'accrocher partout où les conditions leur permettent : fils téléphoniques, branches d'arbres, écorces, rochers nus, etc. leurs feuilles, de couleur plus ou moins argentée, sont recouvertes de cellules spécialisées capables d'absorber rapidement l'humidité ambiante (rosée, eau de ruissellement).

elles se nourrissent de nutriments présents dans l'air, où elles trouvent eau, sels minéraux et gaz carbonique, ici, la "pierre" est un fragment de dune fossilisée qui provient de la playa del arco à almeria en espagne

vers de gris-cuivre/cochenille-acide carminique
vers de gris-cuivre/cochenille-acide carminique
vers de gris-cuivre/cochenille-acide carminique
vers de gris-cuivre/cochenille-acide carminique
vers de gris-cuivre/cochenille-acide carminique
vers de gris-cuivre/cochenille-acide carminique
vers de gris-cuivre/cochenille-acide carminique

vers de gris-cuivre/cochenille-acide carminique

cellule babélienne
cellule babélienne
cellule babélienne
détails dune fossile enduite de sulfate de cuivre et de rouge carmin
détails dune fossile enduite de sulfate de cuivre et de rouge carmin
détails dune fossile enduite de sulfate de cuivre et de rouge carmin
détails dune fossile enduite de sulfate de cuivre et de rouge carmin
détails dune fossile enduite de sulfate de cuivre et de rouge carmin
détails dune fossile enduite de sulfate de cuivre et de rouge carmin

détails dune fossile enduite de sulfate de cuivre et de rouge carmin

détails "cellule babélienne" avec tylandsias
détails "cellule babélienne" avec tylandsias
détails "cellule babélienne" avec tylandsias
détails "cellule babélienne" avec tylandsias
détails "cellule babélienne" avec tylandsias
détails "cellule babélienne" avec tylandsias
détails "cellule babélienne" avec tylandsias

détails "cellule babélienne" avec tylandsias

installation "cellule babélienne" dessin sur toile 2m/1m50, techniques multiples, sculpture dune fossile sulfate de cuivre / rouge carmin

installation "cellule babélienne" dessin sur toile 2m/1m50, techniques multiples, sculpture dune fossile sulfate de cuivre / rouge carmin

installation "cellule babélienne" avec tylandsias

installation "cellule babélienne" avec tylandsias

exposition " céllules babéliennes" au couvent des recollets à paris - 7,8,9 octobre 2016 - photos: miki okubo
exposition " céllules babéliennes" au couvent des recollets à paris - 7,8,9 octobre 2016 - photos: miki okubo
exposition " céllules babéliennes" au couvent des recollets à paris - 7,8,9 octobre 2016 - photos: miki okubo

exposition " céllules babéliennes" au couvent des recollets à paris - 7,8,9 octobre 2016 - photos: miki okubo

eau du canal saint martin soumis à un vortex manuel dans un tube de pmma de 300 mm

cellule babélienne
cellule babélienne
cellule babélienne
commensaux / pomme de terre

commensaux / pomme de terre

cellule babélienne
cellule babélienne
cellule babélienne
parasite ou commensal

parasite ou commensal

cellule babélienne
abel grimmer (vers 1570-avant 1619), la tour de babel, maerten van valckenborch, éric de ville, pieter brueghel l’ancien
abel grimmer (vers 1570-avant 1619), la tour de babel, maerten van valckenborch, éric de ville, pieter brueghel l’ancien
abel grimmer (vers 1570-avant 1619), la tour de babel, maerten van valckenborch, éric de ville, pieter brueghel l’ancien
abel grimmer (vers 1570-avant 1619), la tour de babel, maerten van valckenborch, éric de ville, pieter brueghel l’ancien
abel grimmer (vers 1570-avant 1619), la tour de babel, maerten van valckenborch, éric de ville, pieter brueghel l’ancien

abel grimmer (vers 1570-avant 1619), la tour de babel, maerten van valckenborch, éric de ville, pieter brueghel l’ancien

tour du vidal et pathogènes inoculés
tour du vidal et pathogènes inoculés
tour du vidal et pathogènes inoculés
tour du vidal et pathogènes inoculés
tour du vidal et pathogènes inoculés
tour du vidal et pathogènes inoculés
tour du vidal et pathogènes inoculés
tour du vidal et pathogènes inoculés

tour du vidal et pathogènes inoculés

cellule babélienne
cellule babélienne
cellule babélienne
cellule babélienne
exposition à l' irs 2 à nantes
exposition à l' irs 2 à nantes
exposition à l' irs 2 à nantes
exposition à l' irs 2 à nantes
exposition à l' irs 2 à nantes
exposition à l' irs 2 à nantes
exposition à l' irs 2 à nantes
exposition à l' irs 2 à nantes
exposition à l' irs 2 à nantes

exposition à l' irs 2 à nantes

Publié dans art

Commenter cet article