extraction photographique

Publié le par florian gadenne

« qu’est-ce qui nous reste quand on est descendu jusque-là ?

le visage ;

le visage qui recèle « ce trésor, cette pépite, ce diamant caché » qu’est le moi infiniment fragile, frissonnant dans un corps ;

le visage sur lequel je fixe mon regard afin d’y trouver une raison pour vivre cet « accident dénué de sens » qu’est la vie. »

milan kundera – le geste brutal du peintre – portraits et autoportraits – 1996 – p.18.

"extraction": l'extraction est une technique de séparation en génie chimique et en chimie de laboratoire.

extraction photographique

lors d’une corrida, un ­torilero échappe de justesse aux cornes d’un taureau. ce carnet rassemble les ­reproductions peintes de chaque visage constituant l’émotion de la tribune.

extraction photographique
détail de la carte postale montrant les réactions des "aficionados"

détail de la carte postale montrant les réactions des "aficionados"

extraction photographique
extraction photographique
extraction photographique

hommage à danielle garrigou:

multiplier les portraits d’après une même image permet d’obtenir une diversité d’imitations. travailler une altération du modèle, altérer l’original, altérer l'origine. observer jusqu’où l’assertion, l’identification devient affirmation d’altérité, la méconnaissance peut pousser à une forme de monstruosité, à une déformation.

cette multiplicité raconte les attitudes face à l’acte de dessiner, les dispositions face à la liberté de cette activité, les lectures répétées d’une même image source. elle invite à sentir le temps qui y a été consacré.

aucun portrait n’arrivera à parler avec force de l’absent, c’est l’accumulation, la nuée, qui communiquera la force des tentatives.

photo d'identité de danielle garrigou (1949-2007)

photo d'identité de danielle garrigou (1949-2007)

extraction photographique
extraction photographique
extraction photographique

hommage à georgette garrigou - noël 2011 - 11:41

Publié dans art

Commenter cet article